Les gens de Bilbao naissent où ils veulent / Maria Larrea

Voici un premier roman très fort de cette rentrée littéraire. J’ai été totalement emportée par la plume et l’énergie de l’autrice, impossible d’arrêter ma lecture. Bref je l’ai dévoré, passionnée par l’histoire familiale de Maria et de ses parents Julian et Victoria. Le roman commence avec des scènes dures. Ensuite il alterne entre passé etLire la suite « Les gens de Bilbao naissent où ils veulent / Maria Larrea »

La Tour / Doan Bui

Voici un roman difficile à résumer car comme l’indique la quatrième de couverture dans cette tour du 13ème arrondissement de Paris il y a « 4 ascenseurs, 37 étages, 296 fenêtres et combien de vie ? », c’est une sorte de « Une Vie mode d’emploi 2.0 » en référence à Georges Perec. On suit deux familles qui ont fuiLire la suite « La Tour / Doan Bui »

Demi-ciel / Joël Casséus

Difficile d’identifier le lieu et le temps de ce roman, car il est universel. Cela pourrait se passer dans n’importe quel pays, à n’importe quelle époque. Grâce à Vleel, j’ai pu avoir quelques éclaircissements de l’auteur. Joël Casséus est professeur en sociologie à Montréal. Il s’est inspiré du Congo, dont sa mère est originaire. ALire la suite « Demi-ciel / Joël Casséus »

La carte postale / Anne Berest

Ce roman est tiré d’une histoire vraie, celle d’Anne Berest et de sa famille. Sa mère reçoit en 2003 une mystérieuse carte postale comportant uniquement quatre prénoms : Ephraïm, Emma, Noémie, Jacques. Qui a bien pu envoyer cette carte ? Elle crée un malaise. Personne ne sait quoi en faire et finalement Lélia, la mère d’Anne, laLire la suite « La carte postale / Anne Berest »

Les confluents / Anne-Lise Avril

Dès les premières lignes, ce roman m’a emportée par son écriture poétique. Le personnage principal s’appelle Liouba Darcet. Elle est née d’un père Français (botaniste) et d’une mère Russe (journaliste). Elle se prédestine au métier de journaliste. Elle est encore étudiante quand elle apprend la mort de ses parents qui va la bouleverser et laLire la suite « Les confluents / Anne-Lise Avril »

Soleil amer / Lilia Hassaine

Un magnifique roman de la rentrée littéraire à paraître le 19 août 2021. Une belle plume pour traiter de sujets graves, l’histoire de cette famille est tragique et représentative d’une génération. Le roman se déroule des années 60 aux années 80. A l’instar du roman de Faïza Guène, Lilia Hassaine dépeint une génération d’immigrés venusLire la suite « Soleil amer / Lilia Hassaine »

Mes 18 exils / Susie Morgenstern

Mais quel bonheur de voir Susie Morgenstern ! Que ce soit en vrai ou en visio, elle apporte toujours avec elle sa bonne humeur, son humour et son merveilleux accent américain. J’ai eu la chance de la rencontrer il y a quelques années au salon du livre de Colmar lors d’une dédicace. Si vous ne laLire la suite « Mes 18 exils / Susie Morgenstern »

Les funambules / Mohammed Aïssaoui

Ce roman démarre fort, voici l’incipit : « Chez nous, il valait mieux avoir un père mort qu’un père absent. Un père mort, on pouvait lui inventer une légende, un accident du destin. Les familles les plus heureuses étaient celles dont le père n’était pas revenu de la guerre : un martyr rayonnait sur au moins trois générations. »Lire la suite « Les funambules / Mohammed Aïssaoui »

Mauvaises herbes / Dima Abdallah

Ce premier roman nous plonge dans le quotidien d’une famille à Beyrouth en 1983, donc au Liban en pleine guerre civile. Le chapitres alternent entre la voix de l’enfant puis la voix de l’adulte. Chacun apporte son point de vue, ses sentiments, la façon dont il vit tout cela. C’est un récit poignant, vu avecLire la suite « Mauvaises herbes / Dima Abdallah »

La discrétion / Faïza Guène

Je suis cette auteure depuis son premier roman en 2004, « Kiffe kiffe demain », que j’avais beaucoup aimé. Les primo-romanciers ont souvent la pression avec la sortie d’un deuxième roman. Et je dois dire que Faïza Guène m’embarque à chaque nouveau roman. Elle a un style particulier, presque parlé mais tout en restant bien écrit, etLire la suite « La discrétion / Faïza Guène »