Paternoster / Adrien Girard

Gaspard reçoit un appel téléphonique. Il doit se rendre au chevet de son père sur l’île de la Réunion. Il a fait un AVC et se trouve dans le coma. Direction Saint-Denis et son CHU. C’est Ana, l’ex-femme de son père qui l’accueille avec Léo son jeune demi-frère. Entre gêne et non-dits, une routine seLire la suite « Paternoster / Adrien Girard »

Premier sang / Amélie Nothomb

Mon rituel depuis 20 ans, lire le nouveau roman d’Amélie Nothomb avec mon conjoint. C’était le sujet de notre conversation lors de notre rencontre <3, chabadabada ! C’est toujours un bonheur de retrouver la plume d’Amélie. Celui-ci est plus personnel puisqu’elle raconte l’enfance de son père en Belgique. Elle lui rend hommage suite à son décèsLire la suite « Premier sang / Amélie Nothomb »

L’homme des bois / Pierric Bailly

Pierric Bailly raconte la mort de son père, retrouvé mort en forêt, chacun y va de son hypothèse, s’est-il suicidé ? L’affaire est classée en mort suite à une chute accidentelle. Il essaie de comprendre, de reconstituer les dernières heures de son père. Il brosse le portrait d’un homme mais aussi d’une région, le Jura, etLire la suite « L’homme des bois / Pierric Bailly »

Un fils sans mémoire / Valentin Spitz

« Ce livre raconte cette histoire. Comment un fils est parvenu à aimer son père. » Valentin Spitz, dans un récit intime, nous parle de sa famille et plus particulièrement de l’absence de son père. « Je me suis souvent demandé dans ma vie comment expliquer l’absence. Enfant, je pensais que c’était ma faute. Que j’étais un mauvaisLire la suite « Un fils sans mémoire / Valentin Spitz »

Les fils du pêcheur / Grégory Nicolas

Les fils du pêcheur / Grégory Nicolas L’auteur cite en exergue le roman de Sébastien Japrisot, « L’été meurtrier », et je me dis déjà que ce roman promet ! Ensuite, vient l’incipit : « Je ne sais pas pourquoi il a décidé de l’appeler Ar c’hwil. Je ne le lui ai jamais demandé. On prononce « arwil ». Si on veutLire la suite « Les fils du pêcheur / Grégory Nicolas »

Over the rainbow / Constance Joly

Constance raconte l’histoire de son père, Jacques. Elle a essayé de se mettre à côté de lui, au plus proche et non à sa place. Elle a comblé les silences pour nous offrir cette autofiction romancée. En 1968, les parents de Constance quittent Nice pour habiter à Paris. Ils sont tous les deux professeurs. Là-bas,Lire la suite « Over the rainbow / Constance Joly »

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre / Julien Dufresne-Lamy

Charlie, un ado, nous raconte les tremblements de terre de sa famille. Le premier est arrivé pendant son année de 4ème, sa mère avait organisé des vacances dans un camping à Noirmoutier. Un soir, dans la tente, son père leur a dit sa « dysphorie du genre », sa « transidentité » ou son « trouble de l’identité de genre ».Lire la suite « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre / Julien Dufresne-Lamy »

Les grandes occasions / Alexandra Matine

Un livre touchant sur la famille, riche en émotions, qui ne vous laissera pas indifférent. Les mots sonnent justes. Tout un chacun pourra y reconnaitre un membre de sa famille. Mais attention ce premier roman est terrible, si vous êtes plutôt dépressif en ce moment, vous n’y trouverez pas de réconfort ou de luminosité. JeLire la suite « Les grandes occasions / Alexandra Matine »

On fait parfois des vagues / Arnaud Dudek

La vie de Nicolas bascule après ses 10 ans lorsque ses parents lui annoncent que son père n’est pas son père biologique. Pour des raisons d’infertilité, ses parents ont eu recours à un don de sperme. Nicolas a donc vécu sereinement et entouré d’amour jusqu’à son dixième anniversaire. Ensuite les doutes se sont immiscés. IlLire la suite « On fait parfois des vagues / Arnaud Dudek »

Ce qu’il faut de nuit / Laurent Petitmangin

Ce roman nous plonge dans l’histoire d’une famille lorraine, près de Metz plus exactement. La « moman » est malade. Le père et les deux fils vont souvent lui rendre visite à l’hôpital jusqu’à ce qu’elle succombe à la maladie. Ensuite on les observe tous les trois dans leur quotidien. Il y a Fus, surnommé ainsi parceLire la suite « Ce qu’il faut de nuit / Laurent Petitmangin »