Un homme sans titre / Xavier Le Clerc

Dans ce récit intime, Xavier Le Clerc retrace la vie de son père à partir d’articles d’Albert Camus sur l’Algérie, notamment sur la famine en 1939 en Kabylie. Il imagine la pauvreté, la faim, le froid et le labeur imposés très tôt à son père. Puis le déracinement lorsqu’il part travailler en France, notamment àLire la suite « Un homme sans titre / Xavier Le Clerc »

Beyrouth-sur-Seine / Sabyl Ghoussoub

L’auteur est né à Paris en 1988. Ses parents ont immigré du Liban avec sa grande sœur, Yala, en 1975. Il est obsédé par ce pays dans lequel il n’est pas né mais baigne dans la culture par ses parents qui ont recréés une sorte de Beyrouth à Paris. Il décide d’interviewer ses parents pourLire la suite « Beyrouth-sur-Seine / Sabyl Ghoussoub »

Une nuit après nous / Delphine Arbo Pariente

Mona vit avec Paul, ils ont une fille, Rosalie qui a 6 ans. Mona a deux garçons d’un premier mariage qui ont la vingtaine. Premier mariage qui lui a permis de fuir le domicile parental. Elle rencontre Vincent, prof de Tai Chi et débute une relation avec lui, pas sexuelle plutôt de confiance mêlée àLire la suite « Une nuit après nous / Delphine Arbo Pariente »

Tu mérites un pays / Leïla Bouherrafa

Layla est une jeune femme réfugiée en France. Marie-Ange, l’assistante sociale qui l’aide dans ses démarches et dans son intégration, lui remet une convocation pour un « entretien individuel de naturalisation » en lui disant « tu dois être la jeune femme la plus heureuse du monde ». Mais Layla n’arrive pas à se réjouir. Sa vie à ParisLire la suite « Tu mérites un pays / Leïla Bouherrafa »

Tenir sa langue / Polina Panassenko

Ce premier roman est un véritable coup de cœur ! L’autrice y dépeint ses déboires avec l’administration française et la justice pour récupérer son prénom d’origine russe. Ses parents ont quitté la Russie pour venir en France où les prénoms sont systématiquement francisés pour faciliter l’intégration. Polina devient donc Pauline. Polina raconte son arrivée en France,Lire la suite « Tenir sa langue / Polina Panassenko »

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent / Maria Larrea

Voici un premier roman très fort de cette rentrée littéraire. J’ai été totalement emportée par la plume et l’énergie de l’autrice, impossible d’arrêter ma lecture. Bref je l’ai dévoré, passionnée par l’histoire familiale de Maria et de ses parents Julian et Victoria. Le roman commence avec des scènes dures. Ensuite il alterne entre passé etLire la suite « Les gens de Bilbao naissent où ils veulent / Maria Larrea »

La Tour / Doan Bui

Voici un roman difficile à résumer car comme l’indique la quatrième de couverture dans cette tour du 13ème arrondissement de Paris il y a « 4 ascenseurs, 37 étages, 296 fenêtres et combien de vie ? », c’est une sorte de « Une Vie mode d’emploi 2.0 » en référence à Georges Perec. On suit deux familles qui ont fuiLire la suite « La Tour / Doan Bui »

Soleil amer / Lilia Hassaine

Un magnifique roman de la rentrée littéraire à paraître le 19 août 2021. Une belle plume pour traiter de sujets graves, l’histoire de cette famille est tragique et représentative d’une génération. Le roman se déroule des années 60 aux années 80. A l’instar du roman de Faïza Guène, Lilia Hassaine dépeint une génération d’immigrés venusLire la suite « Soleil amer / Lilia Hassaine »

La petite dernière / Fatima Daas

La jeune Fatima Daas publie son premier roman et c’est l’une des surprises de cette rentrée littéraire. Un récit intime qui claque ! Chaque chapitre commence par « Je m’appelle Fatima Daas… », comme une litanie. Le roman monte en puissance au fur et à mesure. Et on découvre la narratrice, double de la romancière, en proie àLire la suite « La petite dernière / Fatima Daas »

La discrétion / Faïza Guène

Je suis cette auteure depuis son premier roman en 2004, « Kiffe kiffe demain », que j’avais beaucoup aimé. Les primo-romanciers ont souvent la pression avec la sortie d’un deuxième roman. Et je dois dire que Faïza Guène m’embarque à chaque nouveau roman. Elle a un style particulier, presque parlé mais tout en restant bien écrit, etLire la suite « La discrétion / Faïza Guène »