Les confluents / Anne-Lise Avril

Dès les premières lignes, ce roman m’a emportée par son écriture poétique. Le personnage principal s’appelle Liouba Darcet. Elle est née d’un père Français (botaniste) et d’une mère Russe (journaliste). Elle se prédestine au métier de journaliste. Elle est encore étudiante quand elle apprend la mort de ses parents qui va la bouleverser et laLire la suite « Les confluents / Anne-Lise Avril »

S’adapter / Clara Dupont Monod

Alerte coup de cœur ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de notes et recopié autant d’extraits d’un roman ! Bref ce roman m’a beaucoup plu ! Ce sont les pierres d’un mur qui nous racontent l’histoire d’une famille. « Nous les pierres rousses de la cour, qui faisons ce récit, nous nous sommes attachées auxLire la suite « S’adapter / Clara Dupont Monod »

Son fils / Justine Lévy

Ce roman nous plonge dans la vie d’Antonin Artaud, notamment ses années d’internement en psychiatrie. C’est sa mère, Euphrasie Nalpas (1870-1952), qui raconte les souffrances de son fils sous la forme d’un journal. Justine Lévy donne à entendre une voix singulière, celle d’une mère possessive, ravagée et démunie face aux douleurs de son « Nanaqui ». ElleLire la suite « Son fils / Justine Lévy »

Deux petites bourgeoises / Colombe Schneck

Un nouveau roman de Colombe Schneck, je ne pouvais pas passer à côté ! J’adore son écriture. Esther et Héloïse sont devenues amies au collèges, elles se ressemblent. Elles fréquentent l’école alsacienne, une école privée parisienne. La narratrice, s’improvisant enquêtrice en sociologie, raconte leur enfance, puis adolescence dans un milieu aisé et les suit tout auLire la suite « Deux petites bourgeoises / Colombe Schneck »

Le sourire contagieux des croissants au beurre / Camille Andrea

J’ai passé un excellent moment avec ce roman de développement personnel parsemé de philosophie. J’ai été prise dans l’histoire de cet entrepreneur français aux Etats-Unis, impossible de lâcher le livre ! Camille Andrea malmène son personnage avec beaucoup d’humour. J’ai souri, bref un très bon roman feel-good ! Le personnage principal est Pierre Boulanger, 44 ans, boulangerLire la suite « Le sourire contagieux des croissants au beurre / Camille Andrea »

Le bazar du zèbre à pois / Raphaëlle Giordano

Le nouveau roman de Raphaëlle Giordano se déroule dans la petite ville de Mont-Venus. Basile, un homme de 42 ans, décide un retour aux sources et ouvre sa « boutique d’objets provocateurs » à Mont-Venus. Sorte de défi pour lui, on en apprendra plus sur son passé au fur et à mesure. C’est le seul personnage quiLire la suite « Le bazar du zèbre à pois / Raphaëlle Giordano »

Les aquatiques / Osvalde Lewat

Dans ce roman on suit Katmé, d’abord enfant enterrant sa mère, puis devenue femme. Elle a épousé Tashun, préfet de Yaoundé avec qui elle a eu deux filles, des jumelles. Elle vit dans une maison avec du personnel, distribue de l’argent à tous ceux qui viennent frapper à sa porte. Son meilleur ami, Samy, estLire la suite « Les aquatiques / Osvalde Lewat »

Celle qu’il attendait / Baptiste Beaulieu

J’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie d’Eugénie et Joséphin. Ce roman croise différents genres, à la fois conte, poésie, roman d’amour, de science-fiction, manifeste féministe, ode à la différence et méthode de développement personnel. Je sais c’est intrigant ! Mais il suffit de se laisser porter par la plume de Baptiste Beaulieu etLire la suite « Celle qu’il attendait / Baptiste Beaulieu »

Journal amoureux 1951-1953 / Benoîte Groult et Paul Guimard

Dans une longue préface, Blandine de Caunes explique le contexte de ce journal à 4 mains et sa publication. Paul souhaite donner confiance à Benoîte pour qu’elle se lance dans l’écriture. Elle a l’habitude de tenir un journal intime mais pas d’écrire pour être lue. Alors que pour Paul c’est l’inverse, il est journaliste. IlLire la suite « Journal amoureux 1951-1953 / Benoîte Groult et Paul Guimard »

Un fils sans mémoire / Valentin Spitz

« Ce livre raconte cette histoire. Comment un fils est parvenu à aimer son père. » Valentin Spitz, dans un récit intime, nous parle de sa famille et plus particulièrement de l’absence de son père. « Je me suis souvent demandé dans ma vie comment expliquer l’absence. Enfant, je pensais que c’était ma faute. Que j’étais un mauvaisLire la suite « Un fils sans mémoire / Valentin Spitz »