Asphalte / Matthieu Zaccagna

Voici un roman court (144 pages) et intense de cette rentrée littéraire d’hiver. Victor, 17 ans, s’enfuit de chez lui et vit dans la rue. A travers ses souvenirs, il évoque ses parents et son enfance par bribes. Au fur et à mesure, les pièces du puzzle se mettent en place et révèlent toute laLire la suite « Asphalte / Matthieu Zaccagna »

J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle / Jo Witek

Efi, 14 ans, rentre au village pour les vacances. Elle est scolarisée au collège situé en ville, fait rare pour une fille dans son pays. Mais très vite, elle se rend compte qu’on la regarde et qu’on la considère différemment. Elle est effectivement nubile, donc en âge d’être mariée. Son innocence et sa naïveté voilentLire la suite « J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle / Jo Witek »

Comme nous existons / Kaoutar Harchi

Kaoutar Harchi est sociologue. Elle a grandi à Strasbourg dans les années 90, issue de parents immigrés d’origine marocaine, Hania et Mohamed. Ils l’aiment et se tuent au travail pour pouvoir lui offrir une autre vie. Au lieu de l’inscrire à l’école du quartier, ils vont l’envoyer dans des écoles catholiques pour la préserver deLire la suite « Comme nous existons / Kaoutar Harchi »

Bel abîme / Yamen Manai

Yamen Manai à travers un jeune homme de 15 ans, nous montre un visage de Tunis peu enviable, une bien triste réalité. Il faut dire que le père, docteur en civilisation arabo-musulmane, se soucie peu de ses enfants. C’est la mère qui pourvoit aux besoins de la famille. Entre les brimades à l’école et lesLire la suite « Bel abîme / Yamen Manai »

Mise à feu / Clara Ysé

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire et comprendre dans quel monde évoluaient les personnages. Et puis je me suis laissée prendre par l’écriture de Clara Ysé, chanteuse qui publie son premier roman. J’ai accepté de ne pas tout comprendre et de me laisser porter par les mots. Ce roman a unLire la suite « Mise à feu / Clara Ysé »

Envole-moi / Sarah Barukh

Je découvre les romans de la merveilleuse Sarah Barukh grâce aux Vleel (Varions les éditions en live, sur Instagram) Elle était invitée le 27 mai pour parler de son roman « Puisque le soleil brille encore » paru le 5 mai chez Calmann-Lévy. Curieuse, j’ai emprunté à la bibliothèque son précédent livre, « Envole-moi » et je l’ai dévoréLire la suite « Envole-moi / Sarah Barukh »

Des diables et des saints / Jean-Baptiste Andrea

Quel plaisir de retrouver la plume de Jean-Baptiste Andrea. C’est l’un de mes auteurs chouchous. Au début du roman, le lecteur fait connaissance avec Joseph. Il préfère qu’on l’appelle Joe. Ce vieil homme joue du piano dans les gares et les aéroports, uniquement du Beethoven. Ces pianos mis à disposition du public dans les halls.Lire la suite « Des diables et des saints / Jean-Baptiste Andrea »

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre / Julien Dufresne-Lamy

Charlie, un ado, nous raconte les tremblements de terre de sa famille. Le premier est arrivé pendant son année de 4ème, sa mère avait organisé des vacances dans un camping à Noirmoutier. Un soir, dans la tente, son père leur a dit sa « dysphorie du genre », sa « transidentité » ou son « trouble de l’identité de genre ».Lire la suite « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre / Julien Dufresne-Lamy »

Comme des frères / Claudine Desmarteau

Raphaël 22 ans raconte son enfance puis son adolescence couleur grise/pluie/tristesse. Tout commence au collège, quand avec sa bande de copains ils se moquent de Quentin/« Queue de rat » à cause de sa coiffure, une petite mèche de cheveux à la base arrière du crâne qui ressemble à une queue de rat. Les moqueries et leLire la suite « Comme des frères / Claudine Desmarteau »

Cinq dans tes yeux / Hadrien Bels

L’auteur nous plonge dans le Marseille des années 90. Le narrateur est surnommé Stress, un petit blanc. Ce jeune nous raconte avec son franc-parler sa vie dans un quartier, « le Panier ». Un portrait haut en couleur dans un langage imagé et poétique, avec humour et autodérision. Connaissez-vous le mot « venants » ? Il désigne les « bobos » àLire la suite « Cinq dans tes yeux / Hadrien Bels »