Le démon de la colline aux loups / Dimitri Rouchon-Borie

Alerte coup de cœur !

Dimitri Rouchon-Borie est chroniqueur judiciaire et journaliste. Il a écrit ce texte incroyable en 3 semaines, sorte d’exutoire de tout ce qu’il a vu et entendu lors de procès. Il donne à entendre une voix rare, celle d’un homme en prison qui écrit son journal en quête de rédemption et qui se demande comment se débarrasser de son « démon ». Est-ce qu’on reproduit inévitablement les erreurs de ses parents ? Peut-on être victime et coupable ?

Le livre est dur car Duke raconte les sévices et souffrances subis durant son enfance. Il n’a pas les mots pour s’exprimer, son « parlement » ressemble plutôt à une voie parlée qu’un journal écrit. Mais passé l’étonnement du style, on se laisse embarquer par l’énergie et la fluidité du texte. Il faut dire que Duke est un personnage attachant empreint de naïveté et de candeur. Le lecteur essaye de voir une lueur d’espoir pour lui, bien qu’il sache qu’il est en prison et qu’il va bientôt mourir. Jamais l’auteur ne juge Duke.

Cette histoire remue, noue la gorge. Elle est intense et vous fera passer par différents états émotionnels. Pourtant l’auteur dit que les tribunaux regorgent d’histoires similaires.

Un premier roman remarquable, dont vous ne ressortirez pas indemne !

« Ritournelle », son prochain roman sort le 20 mai, toujours aux excellentes éditions du Tripode. Il est déjà en précommande chez ma libraire ! Il est aussi inspiré par les faits divers vus dans son métier. Un troisième roman est prévu, voir un quatrième. Et c’est tant mieux, car j’ai hâte de lire d’autres livres de Dimitri Rouchon-Borie.

La superbe couverture est l’œuvre de Clara Audureau à suivre également sur Instagram !

Incipit :
« Mon père disait ça se passe toujours comme ça à la Colline aux Loups et ça s’était passé comme ça pour lui et pour nous aussi. Maintenant je sais que ça s’est arrêté pour de bon. La Colline aux loups c’est là que j’ai grandi et c’est ça que je vais vous raconter. Même si c’est pas une belle histoire c’est la mienne c’est comme ça.
[…]
J’espère que vous saurez vous montrer miséricordieux ou quelque chose comme ça parce que j’ai un parlement qui est à moi et pendant tout ce temps ces mots c’était ma façon d’être moi et pas un autre. Et comme j’ai pas fait l’école longtemps à cause du père, du Démon, de la mère et des autres, il manque des cases dans mon entendement des choses. »

Note : 5 sur 5.

2 commentaires sur « Le démon de la colline aux loups / Dimitri Rouchon-Borie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :