Liv Maria / Julia Kerninon

Liv Maria Christensen grandit sur une île bretonne avec sa famille. Ses parents sont un couple atypique : un père marin norvégien et une mère tenancière de café bretonne. Elle pousse comme une plante sauvage, en liberté.

A 17 ans, suite à un événement, ses parents l’envoi à Berlin chez sa tante. Elle suit des cours d’été et tombe amoureuse de son professeur, Fergus, un Irlandais plus âgé. Après l’été, quand il retourne chez lui, il lui donne une fausse adresse pour lui écrire.

Quand elle apprend la mort de ses parents dans un accident de voiture et décide de partir en Amérique du sud. Elle fuit. Toute sa vie, elle fuira. Elle vivra mille vies.

Elle finit par se poser au Chili et rencontre un homme marié qui deviendra son patron mais aussi son amant, le señor Carrar. Elle a une vie dépravée qui la mène à une chute au sens propre et au sens figuré. Elle sera paralysée quelques semaines. Elle se remet petit à petit mais boîte encore. « Elle était riche et blessée, elle avait vingt-neuf ans ».

Jusqu’au jour où elle rencontre dans une librairie un homme, Flynn, un Irlandais. C’est le coup de foudre. Ils se marient rapidement et décident de s’installer en Irlande, près de sa famille à lui. Ils vont avoir deux enfants et Liv Maria ouvrira une librairie. Tout paraît aller pour le mieux.

Mais en Irlande, le secret qui la ronge refait surface et ne la quitte plus, jusqu’à la tourmenter et l’obliger à prendre une décision radicale. Liv Maria restera toujours insaisissable pour son mari. Faut-il mentir pour rester libre ?

Un magnifique portrait de femme libre, avec de multiples rebondissements, parfois invraisemblables. Je ne l’ai pas lâché, l’écriture est agréable et l’histoire prenante. Un bon moment de lecture.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :