Buveurs de vent / Franck Bouysse

Attention ce roman est d’un autre genre que « Né d’aucune femme », tout aussi magnétique mais il s’agit plutôt d’un conte moderne. En effet, l’histoire n’est pas datée et il n’y a pas de référence géographique. Mais peu importe, j’ai été emportée par ce roman et c’est l’essentiel !

Il y a les gens de la ville et par opposition les gens de la vallée, le Gour noir. Tout le monde travaille dur pour avoir de quoi vivre. Deux usines fournissent du travail, la centrale électrique avec son barrage et la carrière. Tout appartient à un seul homme, Joyce. C’est un tyran qui se prend pour un dieu. Il dirige tout. Toutes les rues portent son nom.

La famille Volny est au centre de cette histoire. Il y a le grand-père maternel, Elie, qui a perdu sa jambe dans un accident de travail. Sa fille, Martha, est mariée à Martin. Ils ont eu quatre enfants, trois fils et une fille. Marc est férue de lecture. Matthieu est l’écologiste de la famille. Luc a un handicap mental et n’a pas pu continuer à aller à l’école. Mabel est très belle et surtout rebelle. Ces quatre-là forment une joyeuse fratrie et se retrouvent régulièrement suspendu à un pont. C’est leur jeu favori. Ils se balancent au bout de cordes accrochées au pont du barrage. Un jeu dangereux, mais aussi leur moment de liberté.

Il y a beaucoup de non-dits dans cette famille et de violence aussi. Le père ne sait comment agir avec ses enfants et les bats en pensant que c’est ainsi qu’on éduque les enfants. Il interdit à Marc de lire. La mère est à fond dans la religion, tous ses propos se rapportent à la bible. C’est dans ce contexte qu’ils grandissent et que les garçons partent travailler à leur tour.

Jusqu’au jour où Martha va jeter Mabel hors de la maison. Elle ne supporte plus d’avoir sous son toit une « traînée ». C’est le début d’une nouvelle vie pour Mabel qui avait déjà prévu de partir. Mais un coup dur pour ses frères, son absence les rend tristes. Elle va se faire embaucher dans un bar. Sa beauté va attirer tous les regards et surtout ceux des hommes de main de Joyce. La suite, je vous laisse la découvrir en lisant le roman !

Franck Bouysse nous offre encore un magnifique roman. C’est une ode à la nature et à la liberté. Je me suis attachée à cette famille dont chaque membre se révèle touchant au fur et à mesure de l’histoire. Décidément cette rentrée littéraire est excellente.

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :