La petite dernière / Fatima Daas

La jeune Fatima Daas publie son premier roman et c’est l’une des surprises de cette rentrée littéraire.

Un récit intime qui claque ! Chaque chapitre commence par « Je m’appelle Fatima Daas… », comme une litanie. Le roman monte en puissance au fur et à mesure. Et on découvre la narratrice, double de la romancière, en proie à ses contradictions.

Elle vit dans une famille musulmane pratiquante originaire d’Algérie. Elle habite à Clichy-sous-Bois. Elle fait des études et écrit. C’est une élève intelligente mais plutôt instable et elle devient une adulte « inadaptée ». Ses parents attendaient un garçon, c’est une fille.

Fatima est étouffée par le poids de sa culture où la sexualité et l’amour sont des tabous. Elle est homosexuelle et ne trouve pas les mots pour en parler à sa mère. Elle discute avec l’imam à la mosquée, en invoquant une amie qui se pose des questions. Elle va suivre une psychothérapie. Fatima se cherche, cherche sa place. Un roman court et intense, comme un coup de poing. Un texte puissant qui augure une belle carrière littéraire à Fatima Daas. Une écriture simple, précise et poétique. Indispensable pour la compréhension de notre société.

Elle a reçu le prix des Inrocks premier roman 2020.

Note : 4.5 sur 5.

Un avis sur “La petite dernière / Fatima Daas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :